Le collège de Ploufragan occupé par des professeurs

mercredi 28 septembre 2011
par  webmestre

Le collège de Ploufragan occupé par des professeurs pendant la nuit avant la gréve Education du 27 septembre 2011 :

Deux articles de presse, et la déclaration des parents et enseignants mobilisés au Collège de Ploufragan

OUEST-FRANCE du 27 septembre 2011

Le collège de Ploufragan occupé la nuit dernière, avant la grève

Une cinquantaine de professeurs et de parents d’élèves annonçaient l’occupation du collège par une vingtaine de professeurs durant la nuit.

Lundi, lors d’une assemblée générale avec les parents d’élèves, une vingtaine d’enseignants annonçaient leur intention d’occuper le collège pour toute la nuit. Dans le collimateur, « une politique éducative qui détruit l’enseignement », selon les syndicats. Matelas et sandwichs étaient prévus pour passer la nuit.

Réunie en assemblée générale avec les parents d’élèves, une vingtaine d’enseignants a annoncé l’occupation du collège pour toute la nuit à la veille d’une journée de grève dans l’éducation nationale. « Actuellement, nous sommes réduits à recruter les vacataires, qui font 200 heures au plus. Il faut attendre que le vacataire ait terminé pour rechercher un remplaçant. C’est géré comme cela. De plus, les effectifs sont trop chargés en 6e », déplorent les mécontents.


LE TÉLÉGRAMME du 27 septembre 2011

Classes surchargées. Des profs passent la nuit au collège


Classes surchargées. Des profs passent la nuit au collège.

Les professeurs de La Grande Métairie ont occupé hier, en fin de journée, l’entrée de l’établissement.

Après les parents d’élèves, c’est autour des professeurs du collège de La Grande Métairie de monter au créneau.

Hier, en fin de journée, décision a été prise d’occuper le collège. Une vingtaine de professeurs de La Grande Métairie se préparait même à y passer la nuit, dans un CDI sans doute reconfiguré en grand dortoir. À l’origine de ce mouvement : des classes trop surchargées aux yeux des professeurs. « Ce qui a provoqué l’étincelle, c’est le nombre d’élèves en 6e, avec une classe à 31 élèves et les trois autres à 30. En 20 ans de carrière, je n’ai jamais vu ça en collège ! », explique Laurent Le Gac, professeur d’histoire-géographie et représentant Sud Éducation. Les enseignants, appuyés par des parents d’élèves, demandent ainsi l’ouverture d’une classe supplémentaire en 6e, avec de vrais moyens en terme d’heures d’enseignement.

Non aux heures supplémentaires

Les profs dénoncent également la réduction des postes dans l’enseignement, l’amputation de la formation des nouveaux professeurs ou encore le recours systématique aux personnels précaires. « La seule réponse que l’on nous donne, ce serait de faire des heures supplémentaires. On s’y refuse. Prendre des heures supplémentaires serait comme légitimer cette pénurie », dénonce Laurent Le Gac. À noter, qu’hier après-midi, un comité de parents d’élèves avait été reçu à l’inspection académique. Sans résultat. Aujourd’hui, « la grève sera suivie dans l’établissement », ont d’ores et déjà annoncé les professeurs.


Déclaration des parents et enseignants mobilisés au Collège de Ploufragan

Déclaration

Ploufragan, le 26 septembre 2011
Nous, parents et enseignants, nous sommes en action pour dénoncer la dégradation des conditions d’apprentissage au collège de Ploufragan.

- Les effectifs trop lourds notamment en 6ème, où on atteint les 31 élèves par classes.
- Les difficultés de remplacement, dès le début de l’année.

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, vous nous avez fait des propositions non réalisables, vu le contexte du collège : les heures en Heures supplémentaires ne sont pas prévues pour des enseignements obligatoires !

Parents et enseignants, nous n’acceptons pas cette logique de pénurie.

C’est pourquoi les enseignants occupent le collège aujourd’hui Lundi 26 septembre, veille d’une grève de l’Éducation Nationale, et que nous resterons mobilisés pour que cesse la casse du service public.

Pour commencer, nous avons pris la décision commune de refuser de siéger lors du CA du 29 septembre.

Les parents et enseignants mobilisés au Collège de Ploufragan